Ecouter les accents chantants,

Visiter la savonnerie fer à Cheval.

   Lundi 24 février,

 

        Après avoir rendu visite aux pêcheurs sur la criée du vieux port et entendu quelques phrases à l'accent chantant ("eh celui-là, il pue le pasetise dès 7 heure du mating"), je m'en vais visiter un monument classé historique.

      L'odeur du savon de Marseille fait partie de la vie des marseillais. Sa renommée et son efficacité ne sont plus à démontrer : détachant, lavant, nettoyant, hypoallergénique... .

La visite commence, nous voila propulsés dans la salle des chaudrons. Ils sont en pleine activité, sont vieux, lourds et imposants. Les coulures du savon de Marseille débordant des cuves témoignent de plus de 160 ans de  fabrication. 

 

De la chaleur s'échappe du sol, comme si les cuves tournaient à plein régime. On se croirait dans une autre époque. L'authenticité est là, rien n'a bougé depuis un siècle et demi.

Quelle est la différence entre le savon de Marseille blanc et vert ?

 

Vert

huile d'olive

Blanc

huile de palme

Toute l'équipe de la savonnerie travaille sur une nouvelle composition afin de remplacer l'huile de Palme par une huile plus respectueuse de l'environnement. Actuellement, une recette à base d'huile d'olive et de tournesol est en test.

Les résultats sortiront été 2020 !

         A 10h20, je me retrouve devant l'usine Fer à Cheval, la plus vieille savonnerie marseillaise, encore en activité. Sous ce soleil méditerranéen, la visite prend une tournure encore plus authentique et fait ressortir les odeurs d'huile d'olive.

         Avant la visite, je patiente dans la boutique, où la star n'est autre que l'authentique savon de Marseille, décliné sous toutes ses formes : cube, savonnette, copeaux, bondillons, liquide... La comparaison avec une épicerie fine est inévitable. Les odeurs nous font voyager dans le sud, les couleurs douces verts kaki, blanc, beige rappellent le paysage des calanques marseillaises...

      Alors, il vient d'où ce savon de Marseille ? Peut-on rétablir la vérité s'il vous plait ?

Ce savon est le petit frère du savon d'Alep. A la base, il était fait d'huile d'olive, de potasse, d'eau et de sel. Aujourd'hui, la potasse a été remplacé par la soude.

L'huile d'olive vient d'Espagne, obtenue par 2e ou 3e pression à froid (c'est à dire, la pulpe et le noyau), d'où la couleur foncée lors de sa fabrication.

Afin de respecter son procédé de fabrication, le savon va passer par 5 étapes différentes. Ces 5 étapes sont faites et suivies par le Maître Savonnier, qui est continuellement présent. Il est la pièce maîtresse de la savonnerie et ses 35 ans de savoir-faire artisanaux sont indispensables à la bonne réalisation de la recette ancestrale. Le savon est ensuite moulé et estampillé.

Après un retour dans le passé, il restait un du temps pour profiter du soleil marseillais et visiter la cité phocéenne.

Un conseil, le meilleur instant pour voir Marseille est au petit matin... la lumière est magique.

Retrouvons-nous à...

la Maison Marie Tounette

42 rue Sergent Blandan, Lyon 1er

contact@maisonmarietounette.com

09 86 41 47 03

Horaires confinement,

uniquement pour le mode "click & collect":

Vendredi : 11h - 18h

Samedi : 11h - 17h

  • Facebook
  • Instagram